Covid-19 : où peut-on voyager en Europe ? Notre carte, pays par pays

Il y a 1 semaine 59

Réservé aux abonnés

Tests PCR ou antigéniques, vaccination, quarantaine... Notre carte recense les conditions de voyage pour les touristes français. Figaro / DataWrapper

INFOGRAPHIE - Les restrictions de voyage pour les non-vaccinés se renforcent à mesure que le taux de vaccination contre le Covid-19 progresse. Voyager en Europe avec le passe sanitaire reste l'option la plus sûre. Les opportunités se multiplient toutefois dans des destinations plus lointaines.

Passe sanitaire, ouverture des frontières... Le contexte

Dans un contexte sanitaire incertain, les voyages sont régis à la fois par les règles émises par la France pour le départ et le retour, et celles du pays de destination. Les voyages en Europe sont aujourd'hui possibles vers la quasi totalité des pays pour les Français, vaccinés ou non. Le passe sanitaire est requis pour se déplacer et parfois pour certaines activités sur place (restaurants, musées, bars...). Il est accepté en versions mobile (TousAntiCovid) et papier. Au-delà du Vieux continent, les restrictions au départ et sur place réservent quasiment de fait le voyage aux touristes vaccinés.

À lire aussiPasse sanitaire et voyage : tout ce qu'il faut savoir

De nombreuses détails pratiques restent à vérifier pour tout voyage : formulaires préalables, tests supplémentaires, âge des enfants, isolement ou quarantaine imposés sur place, assurance Covid... Certains pays comme l'Angleterre ou Malte considèrent par exemple que vous n'êtes pas vacciné en cas de dose unique après contamination.

Pays verts, orange ou rouge : qu'est ce que ça change ?

Le gouvernement français classe les pays du monde en trois couleurs, vert, orange et rouge, selon le niveau de circulation du virus et la présence de variants sur place. La liste évolue tous les 15 jours. À chaque couleur correspond un niveau de restrictions au départ et au retour. Ces restrictions concernent uniquement les non-vaccinés, désormais : ils ne peuvent voyager pour des motifs touristiques que vers les pays «verts». Un motif impérieux leur est nécessaire pour les destinations orange ou rouge. Toutes les explications, les restrictions et la liste des pays mise à jour figurent dans cet article.

Au retour, les non-non-vaccinés de plus de 12 ans doivent présenter à l'embarquement un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures. Ce délai passe à 24 heures en provenance de six pays toujours considérés «à risque» en ce début septembre : Espagne, Portugal, Grèce, Chypre, Malte et Pays-Bas. Les tests sont payants à l'étranger, avec des niveaux de prix parfois différents

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous

Lire la Suite de l'Article