En Alsace, goûter au renouveau gastronomique

Il y a 3 semaines 41

En janvier 2021, le « Guide Michelin » distinguait deux nouveaux deux-étoiles. Le Marsan, à Paris, tenu par Hélène Darroze, célèbre pour son rôle de jurée dans « Top chef ». Et La Merise, un restaurant plus confidentiel. Et pour cause : il se situe au beau milieu d’une prairie, près du village de Laubach, dans le nord de l’Alsace. Ouvert en 2016 par Christelle et Cédric Deckert, l’établissement, qui tient son nom d’une cerise sauvage, a été pensé en hommage à l’architecture traditionnelle alsacienne : façon corps de ferme, avec les inévitables colombages en chêne et d’impressionnantes pièces chinées par le couple, comme l’encadrement de porte en grès de la cave à vin.

« On se demande constamment si tout est parfait », explique Cédric Deckert, qui concocte des plats « francs, gourmands et épurés ». Si l’une de ses spécialités est l’aile de raie bretonne au beurre noir, La Merise se permet surtout de vrais clins d’œil à la cuisine locale. Dont une version savoureuse et revisitée de la forêt-noire, dessert de la région, avec un biscuit, des cerises fraîches, une crème vanille au kirsch et un sorbet griotte qui « donnent en bouche exactement le goût de la forêt-noire classique ».

Promouvoir les bons produits

Comme La Merise, plusieurs restaurants gastronomiques de la région mettent désormais l’Alsace à l’honneur dans leur carte, notamment l’Auberge de l’Ill à Illhaeusern, Le Cerf à Marlenheim, La Poste à Riedisheim, où le regretté Jean-Marc Kieny a imaginé l’opération « L’Alsac

Pour lire les 85 % restants,
testez l'offre à 1€ sans engagement.

Lire la Suite de l'Article