Koh-Lanta, la légende : les îles les plus paradisiaques de l'histoire du jeu

Il y a 1 semaine 45

EN IMAGES - De la Thaïlande à la Micronésie, en passant par les Philippines et la Nouvelle-Calédonie, visite des plus belles plages foulées par les aventuriers de l'extrême en deux décennies.

Îles Sous-le-Vent, Polynésie française

Le 4 août 2001, juste avant le journal de 20 heures, TF1 diffusait Les Aventuriers de Koh-Lanta, sa première incursion dans le domaine de la téléréalité. En vingt ans, 392 aventuriers ont participé aux vingt saisons régulières et à l'édition spéciale («L'Île des héros») et une vingtaine d'entre eux ont été retenus pour prendre part, le printemps dernier, au tournage de Koh-Lanta, la légende, la sixième saison «all stars» diffusée pour cette rentrée 2021. Voix off de la première édition tournée en Thaïlande, Denis Brogniart, l'animateur indissociable du jeu d'aventures a fait le tour du monde : du Costa Rica aux Fidji en passant par le Panama, le Vanuatu, les Philippines, l'Indonésie, la Malaisie ou encore le Cambodge, il n'a pas manqué une seule saison. Vingt ans plus tard, pour cette édition anniversaire, les aventuriers sont partis en Polynésie française, direction Raiatea et Tahaa. Les îles sœurs partagent le même lagon. Raiatea, au relief très prononcé, est surtout connue pour son site cérémoniel pré-européen classé au patrimoine mondial de l'Unesco, le marae Taputapuatea. Tahaa, avec des baies échancrées éblouissantes de beauté et pléthore de lieux idylliques sur les îlots de la barrière de corail. Leur dénominateur commun : de féeriques lagons turquoise (tous différents), un impressionnant relief d'origine volcanique tapissé d'une végétation luxuriante : le paradis des aventuriers !

À lire aussiPolynésie française, entre îles de rêve et lagons, le guide de voyage du Figaro

EN VIDÉO - Survol de Tahaa en Polynésie française

Koh Lanta, en Thaïlande

L'île sauvage de Koh Rok, dans le parc national de Mu Koh Lanta, a été le théâtre de la toute première saison du jeu. Adobe Stock/chachanit

En 2001, les 16 premiers candidats de l'émission, adaptée du concept suédois Survivor, débarquent sur l'archipel thaïlandais de Koh Lanta, qui a donné son nom au programme. Ils découvrent alors le cadre paradisiaque de l'île sauvage de Koh Rok, située dans le parc national de Mu Koh Lanta, en Thaïlande. Avec ses plages de sable blanc d'origine corallienne, ses eaux cristallines et sa mangrove luxuriante, cet îlot inhabité est l'un des plus beaux spots du pays pour pratiquer le snorkeling. Accessible en speed boat depuis l'île principale, Koh Rok séduit par ses paysages de carte postale, qui restent encore aujourd'hui relativement préservés.

À lire aussiEn Thaïlande, une île aux trésors

L'île des Pins, en Nouvelle Calédonie

L'île des Pins, baptisée ainsi par James Cook en raison des nombreux pins colonnaires qui y poussent, regorge de sites naturels sublimes. Adobe Stock/Delphotostock

Quatre ans plus tard, après être parti explorer le Costa Rica et le Panama, Denis Brogniart largue les participants de la cinquième saison, baptisée Koh-Lanta : Pacifique, en Nouvelle-Calédonie, sur les rivages de l'île des Pins. Baptisée ainsi par l'explorateur britannique James Cook, en raison de la présence abondante de pins colonnaires aux silhouettes élancées, cette oasis regorge de sites naturels sublimes : la piscine naturelle d'Oro, les baies de Kuto et de Kanuméra ou encore celle d'Upi, moins fréquentée, avec ses énormes rochers qui semblent posés en équilibre sur l'eau. Accessible depuis Nouméa en avion ou en bateau, l'île des Pins mérite amplement le surnom qu'elle se dispute avec sa voisine Ouvéa : « l'île la plus proche du paradis ».

À lire aussiGrande Terre, îles Loyauté, Île des Pins… Guide de voyage de la Nouvelle-Calédonie

L'archipel de Palawan, aux Philippines

L'île de Palawan a été sacrée plus belle île du monde en 2014. Adobe Stock/kbarzycki

Baignée par la mer de Chine méridionale, l'île de Palawan, au sud-ouest de l'archipel des Philippines, accueille en 2007 le tournage de la septième saison de Koh Lanta. Sacrée plus belle île du monde par le magazine Condé Nast Traveller en 2014, elle s'étend sur près de 450 kilomètres de longueur ce qui en fait la cinquième plus grande île du pays. Destination touristique majeure des Philippines, Palawan offre aux visiteurs des réserves naturelles et des plages à couper le souffle comme la zone protégée d'El Nido, au nord, dont les eaux transparentes abritent plus de 200 espèces de poissons tropicaux, comme les raies manta et les dugongs. Le point de départ idéal pour aller explorer la baie de Bacuit ou l'île de Coron réputée pour ses majestueuses formations karstiques et ses lagunes aux mille couleurs.

À lire aussiPhilippines : Palawan, la dernière frontière

Les Palaos, en Micronésie

Les Palaos, en Micronésie, sont un sanctuaire pour des milliers d'espèces marines. Adobe Stock/optionm

Toujours en quête de nouvelles destinations sauvages et exotiques pour ses aventuriers, les producteurs de Koh Lanta organisent en 2009 le tournage de la neuvième saison en Micronésie, sur l'archipel des Palaos. Perdues dans la mer des Philippines, dans l'ouest de l'océan Pacifique, ces centaines d'îles se présentent comme un incroyable sanctuaire pour des milliers d'espèces sous-marines. Pionnier en matière de sauvegarde de la biodiversité, le gouvernement de ce petit pays de 22.000 habitants a en effet inscrit dans sa Constitution la défense absolue de son environnement naturel. Si de nombreuses plages sont interdites d'accès, l'archipel regorge de sites de plongée et de snorkeling époustouflants, notamment au large des Rock islands.

À lire aussiEn Micronésie, plongée dans l’empire des épaves

L'archipel de Kadavu, aux Fidji

L'archipel de Kadavu est entouré par le grand récif astrolabe, l'une des plus grandes barrières de corail au monde. Adobe Stock/emperorcosar

En 2020, pour la sixième édition semi-spéciale, les candidats de Koh Lanta ont eu l'immense privilège de s'envoler vers l'archipel de Kadavu, aux Fidji. Difficile d'accès, cet ensemble d'îles volcaniques bénéficie d'un environnement sauvage et préservé entouré par le grand récif astrolabe, l'une des plus grandes barrières de corail au monde. Prisée des plongeurs et des surfeurs, l'île principale abrite une faune et une flore exceptionnelle et de longues plages de sable blanc désertes sur lesquelles les voyageurs se sentent, plus que nulle part ailleurs, au bout du monde.

À lire aussiLaucala Island, un éden aux Fidji

Lire la Suite de l'Article