Les 11 plus beaux villages de l’Aubrac à découvrir !

Il y a 3 semaines 78

En quête d’authenticité, de traditions et de vieilles pierres pour votre prochaine escapade en France ? Les villages de l’Aubrac vous ouvrent leurs portes au cœur d’une nature exceptionnelle !

Malgré sa situation à cheval sur 3 départements (Aveyron, Cantal et Lozère), l’Aubrac possède un caractère à part entière. Sa densité de population est faible, mais de nombreux petits villages parsèment ce territoire qui culmine à une altitude moyenne de 1 000 mètres. Ces petits îlots de vielles pierres sont le refuge de traditions ancestrales. Art coutelier, coutumes rurales et gastronomie font partie des trésors que vous pouvez découvrir depuis les 11 plus beaux villages de l’Aubrac. Ressentez avec nous toute l’âme de ce territoire préservé !

Laguiole

Avec ses 1 200 habitants, Laguiole est le plus grand village de l’Aubrac, connu pour son célèbre couteau et pour son fromage, base du célèbre aligot. Le symbole de Laguiole, c’est aussi son énorme statue du taureau de race Aubrac, la fierté ancestrale du plateau. En déambulant dans les ruelles, vous découvrirez une jolie librairie, de petits artisans, les spécialités culinaires locales et bien sûr, les couteliers toujours prêts à partager leur passion.

Le taureau de LaguioleLe taureau de Laguiole © herreneck

Saint-Urcize

Saint-Urcize, c’est le petit village typique de l’Aubrac où il fait bon vivre. Classée parmi les petites cités de caractère, la commune se situe entre 1 000 et 1 400 m d’altitude. Ici, la chaleur et l’accueil des habitants sont à la hauteur de la rudesse des hivers. Nuit des étoiles, randonnées gourmandes, marché artisanal… La saison estivale est très rythmée au milieu de ce décor fait de maisons traditionnelles, de toitures de lauzes et de ruelles étroites. L’hiver, Saint-Urcize se transforme en station de ski, loin de la foule des hautes montagnes.

Saint-Urcize village de l'AubracSaint-Urcize et son église © Véviga

Nasbinals

Malgré une population moitié moindre par rapport à Laguiole, le dynamisme de Nasbinals en fait un passage incontournable. Étape sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, certains vous diront que les paysages autour de Nasbinals sont les plus beaux et les plus sauvages du plateau. Marché, festival de photographie, salles d’expositions, équitation, ski… Les activités sont nombreuses à Nasbinals.

L'église de NasbinalsL’église de Nasbinals © ANDRE CUZEL

Marchastel

Marchastel ne fait pas partie des itinéraires touristiques des villages de l’Aubrac. Ce serait pourtant dommage de ne pas y faire un petit arrêt. À quelques encablures de Nasbinals, ce petit village de l’Aubrac de moins de 100 âmes est dominé par un pic basaltique qui offre une vue majestueuse sur tout le plateau et les vastes pâturages. Après avoir admiré ce magnifique panorama, tapez à la porte de l’Auberge de la Tourre, où Magali et Alexandre se feront un plaisir de partager avec vous leur passion pour les bons produits locaux.

Marchastel parmi les villages de l'AubracLe village de Marchastel © Pat on stock

Aubrac

Aubrac, à 1 310 mètres d’altitude, est le village le plus haut du département de l’Aveyron. Si le nombre d’habitants permanents se compte sur les doigts d’une ou deux mains, ce ne sont pas moins de 100 000 visiteurs, dont environ 20 000 pèlerins, qu’accueille le village chaque année. À ne pas rater : l’église avec la cloche « des perdus », la tour des Anglais, la maison de l’Aubrac et la célèbre tarte aux fruits rouges de Germaine (56 cm de diamètre tout de même !).

Le village d'Aubrac en hiverLe village d’Aubrac en hiver © Olivier Poncelet

Saint-Chély-d’Aubrac

Avant que le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle ne plonge vers la vallée du Lot, Saint-Chély-d’Aubrac offre une halte ressourçante le long de la rivière Boralde. Une petite déambulation dans ce village de l’Aubrac est l’occasion de découvrir un patrimoine bâti riche.

Saint-Chély-d'AubracLe pont des Pèlerins à Saint-Chély-d’Aubrac © Office de Tourisme Aubrac- Laguiole -St Chély d’Aubrac / Wikipedia Commons

Valon

En s’éloignant du cœur du plateau de l’Aubrac et en rejoignant les abords du territoire du Carladez, se trouve un bien joli village. Valon, flanqué sur les gorges de la Truyère, est surmonté d’un château qui abrite toujours une chapelle, un donjon et 3 salles. Valon a des airs de bout du monde, mais lors de la visite du château, les enfants se croient surtout transportés dans un autre temps : ils vivent ici une aventure rare, déguisés en princesse ou en preux chevalier.

Le château de Valon dans l'AubracLe château de Valon © Fabrice Delhoste

Chaudes-Aigues

Avant de quitter le plateau de l’Aubrac par le Nord, vous trouvez la station thermale de Chaudes-Aigues. Avec ses pierres et ses lauzes, ce petit village de l’Aubrac offre une belle déambulation pour partir en quête de ses 32 sources d’eau chaude, dont la source du Par, qui est la plus chaude d’Europe avec ses 82 °C. Ne manquez pas également de faire un petit tour à l’espace thermoludique Caleden qui accueille les enfants dès 9 mois.

La source du Par à Chaudes-AiguesLa source du Par à Chaudes-Aigues © jjfoto

Bes-Bédène

En descendant la rivière tortueuse Selves qui prend sa source sur le plateau de l’Aubrac, vous arrivez à Bes-Bédène. Ce hameau est probablement l’un des plus pittoresques de la région. Édifié tout en longueur sur un éperon rocheux qui surplombe des gorges, il recèle de légendes autour de sa grotte et des amas rocheux qui parsèment son décor. Une bien belle découverte hors des sentiers battus !

Le hameau de Bes-BédèneLe hameau de Bes-Bédène © Thérèse Gaigé / Wikipedia Commons

Fournels

En pays lozérien, au bord des estives, se trouve un des plus beaux villages de l’Aubrac, au nom bien local : Fournels, qui règne joliment sur le patrimoine rural de ce petit bout de territoire. Son château sublime joliment la carte postale des hautes terres de l’Aubrac lozérien. Aux alentours, vous pouvez découvrir Saint-Juéry et sa chapellette, les gorges du Bès ou encore le rocher basaltique du Cheylaret.

Fournels dans les villages de l'AubracLe château de Fournels © CB94

Soulages-Bonneval

Le long de la Selves, Soulages-Bonneval coule des jours paisibles. Et ce ne sont pas les 270 habitants de ce village de l’Aubrac qui diront le contraire. Parmi eux, vous pouvez rencontrer Raymond Capoulade, une figure locale qui accueille le visiteur dans son incroyable « Grenier de Capou » pour partager les anecdotes et histoires des fermes et villages alentours. Soulages-Bonneval, c’est également la coutellerie Chambon, la superbe église avec son clocher-peigne, ou encore le lac des Galens et sa petite plage.

Le paisible village de Soulages-BonnevalLe paisible village de Soulages-Bonneval © chanelle

De beaux villages de l’Aubrac… mais pas uniquement !

Visiter les plus beaux villages de l’Aubrac, c’est plonger dans une atmosphère authentique qui fait la richesse de ce pays. Mais l’Aubrac, c’est aussi un territoire qui recèle des trésors naturels, souvent comparés aux steppes mongoles ou aux vastes étendues du Connemara. Nombreux sont les visiteurs à arpenter ses paysages sauvages pour se ressourcer, randonner ou faire du ski pas cher en famille l’hiver. Pourquoi pas vous ? 

Lire la Suite de l'Article