Luxe à l’italienne pour prolonger l’été

Il y a 3 semaines 57

C’est un décor de film d’amour : le château du XIIe siècle, la mini-chapelle, les allées de cyprès, les vignobles s’étalant au pied de la piscine… On sent la chaleur veloutée de l’air caressant les peaux dénudées. Et puis, il y a la lumière dorée et la vue sublime plongeant sur cette vallée du chianti, entre vignes et douces collines. Le tableau toscan reste fidèle à lui-même. Mais ici, entre Tavarnelle Val di Pesa et Greve in Chianti (à 30 minutes de Florence et Sienne), si les touristes se font plus rares, pas les esthètes. Une adresse les enchante particulièrement : l’hôtel Como Castello Del Nero.

C’est un buon retiro comme on dit, une « retraite discrète » qui offre un pur chic made in Italy : la vaste terrasse belvédère, son histoire (le domaine de 740 hectares a appartenu aux Del Nero, une illustre famille florentine), les fresques anciennes dans les salons et chambres cosy, les sols en terre cuite, les murs patinés, les fontaines en pierre, le restaurant La Taverna, avec ses voûtes et ses grands lustres.Ou encore la table étoilée La Torre, située dans les écuries d’origine, ou officie le chef Giovanni Luca Di Pirro.

Et ce bleu céladon que l’on retrouve un peu partout, signature de l’architecte et designer italienne Paola Navone, qui a entièrement redécoré les lieux, en préservant l’esprit mais en l’épurant de manière contemporaine : du mobilier design aux couleurs douces, de la légèreté, une touche monacale.

Une chambre de l’hôtel Como Castello Del Nero

Une chambre de l’hôtel Como Castello Del Nero

Mais la vie qu’on mène ici n’est pas celle d’un moine ! Car la région regorge de plaisirs aussi gastronomiques que culturels. On succombe ainsi aux vins chianti classico bien sûr, dont certaines appellations sont parmi les meilleures du monde. Puis, on part se balader à vélo, en Fiat 500 vintage ou en Vespa, peu importe. La « Chiantigiana » (SR 222) serpente entre les vignobles et permet de traverser les villages de Greve, Castellina, Radda et Gaiole…

On s’arrête à Greve boire un cappuccino sur la magnifique place du mercatale (piazza Matteotti), avant d’aller célébrer Bacchus au sein des caves de la célèbre Villa Vignamaggio. La légende avance que Mona Lisa serait née ici, dans la bâtisse principale du XIVe. Ce qui est sûr, c’est que Kenneth Branagh y tourna « Beaucoup de bruit pour rien » en 1993.

Quelques kilomètres plus loin à Castellina in Chianti, une superbe forteresse du XVe siècle se dévoile au-dessus de la via delle Volte, entièrement voûtée qui longe le mur d’enceinte. Enfin, une dernière halte s’impose à Badia a Passignano : une carte postale grandeur nature avec ses oliveraies, ses bosquets de cyprès et son abbazia di San Michele Arcangelo, juchée sur une route de crête. Quelques moines bénédictins y vivent encore. On trinque alors à leur santé à l’Osteria di Passignano, en dégustant un excellent cru de la célèbre famille Antinori.

Y aller

Vols Paris-Florence à partir de 80 € l’A/R. www.vueling.com

Séjourner

Como Castello del Nero.

Sur place on trouve aussi un beau spa, qui propose un soin à la lavande toscane infusée dans l’huile d’olive. A partir de 430 € la chambre. www.comohotels.com/castellodelnero

Se restaurer

Osteria alla Piazza, en pleine campagne. Une table de la « mama » comme on les aime, avec spécialités régionales rustiques et savoureuses.

Plats entre 9 et 24 €. A 12 km au nord de Castellina in Chianti. www.osteriaallapiazza.com

Rapporter

Profitez de l'offre 1€ pour 3 mois avec Google

Du vin et de l’huile d’olive bien sûr. De préférence chez Enoteca Le Volte, dont le patron est franco-italien, dans la rue principale du bourg de Castellina. Dégustations avec tous les bons produits du coin.

Via Ferruccio, 12. www.enotecalevolte.com

Lire la Suite de l'Article