Normandie : conseils pratiques pour visiter les plages du débarquement !

Il y a 1 semaine 57

Lors de votre escapade en Normandie, une visite des plages du débarquement s’impose tant cet évènement a marqué la région !

Héritières d’une histoire tragique, mais dont l’issue a mis fin à la guerre, les plages du débarquement marqueront un temps fort de votre séjour normand. Ce n’est pas sans émotion que l’on imagine ces milliers d’hommes arriver aux premières lueurs du jour dans ces paysages sauvages pour combattre l’ennemi. Plages, cimetières, musées… Les lieux de mémoire sont nombreux. Comment les visiter ? Lesquelles privilégier ? Voici tous nos conseils pratiques pour visiter les plages du débarquement !

Rappel historique : qu’est-ce que le débarquement ?

Avec pour nom de code “opération Overlord”, le débarquement constitue la plus grande opération militaire de l’histoire. Le 6 juin 1944, 160 000 soldats américains, canadiens, britanniques et français ont débarqué sur les plages normandes avec pour objectif de reprendre la France occupée par les Allemands. Au petit matin de ce jour marquant, les Alliés sont arrivés par surprise sur les plages de la côte nord de la Normandie, auxquelles furent donnés des noms de code :

Omaha Beach et Utah Beach (troupes américaines), Juno Beach (troupes canadiennes et britanniques), Gold Beach (troupes britanniques)Sword Beach (troupes britanniques et françaises).

Les plages du débarquement ont été le théâtre d’affrontements violents pendant lesquels au moins 10 000 soldats sont morts, rien que le premier jour. Malgré tout, l’opération fut un succès et a marqué un tournant pendant la Seconde Guerre mondiale. S’ensuivit la Bataille de Normandie qui dura près de 3 mois et qui coûta la vie à plus de 140 000 personnes (civils, soldats, alliés allemands) mais qui permit la libération de la région et ensuite de la France entière.

Omaha Beach en NormandieMémorial à Omaha Beach © Enrico Della Pietra

Comment visiter les plages du débarquement ?

Pour vous faire une idée plus précise de ce qu’a été le débarquement, l’idéal est d’alterner les visites des différents lieux de mémoire : les plages, les cimetières et les musées. Afin d’être autonome dans vos déplacements, le plus simple est donc d’être véhiculé. Enfin, pour limiter les temps de trajet, réservez un logement à proximité des plages du débarquement, cela vous fera gagner du temps et vous pourrez davantage en profiter sur place.

Différents musées proposent des visites guidées passionnantes. C’est le cas notamment du Mémorial de Caen dont les excellents guides ont été formés par des historiens spécialisés dans cette page de l’histoire. Pour mieux appréhender tous les faits marquants du débarquement, il est conseillé de visiter le musée avant de vous rendre sur la côte avec votre guide. 

Le mémorial de CaenLe mémorial de Caen © Alex Arocas

Quels sont les principaux lieux à voir ?

Voici les principaux sites et plages du débarquement à voir dans la région !

Omaha Beach

C’est la plage du débarquement qui a connu le plus de pertes humaines, elle est d’ailleurs surnommée “Omaha la sanglante”. Avec ses hautes falaises trouées d’imposants bunkers allemands, la vue était dégagée sur les Alliés qui ont subi des tirs nourris. Vous pourrez y visiter l’Overlord Museum qui retrace l’histoire de la Bataille de Normandie et qui possède une belle collection de véhicules, chars d’assaut et canons. Surplombant la plage, le cimetière américain de Colleville-sur-Mer recense près de 10 000 tombes de soldats tombés au combat. Une visite émouvante, mais nécessaire.

Le cimetière américain de Colleville-sur-MerLe cimetière américain de Colleville-sur-Mer © Mikka

La pointe du Hoc

Située entre Omaha Beach et Utah Beach, c’est sans doute l’un des sites du débarquement les mieux préservés et qui permet de se représenter au mieux la violence des combats. Un sentier aménagé vous fera découvrir les différents blockhaus et d’immenses trous d’obus, le site ayant subi d’intenses bombardements pendant l’assaut.

La pointe du HocLa pointe du Hoc © oscity

Arromanches

Ce lieu concentre des sites à voir absolument ! Tout d’abord, le Cinéma 360 : grâce à  9 écrans géants circulaires, il présente de manière concise et poignante des images d’archives inédites du débarquement et de la Bataille de Normandie. Le Musée du Débarquement s’intéresse à la logistique de l’assaut avec notamment une superbe maquette du port artificiel construit à Arromanches, en attendant la prise du port de Cherbourg. Enfin, ne manquez pas d’aller faire un saut sur Gold Beach, l’une des cinq plages du débarquement !

Un bunker à Gold BeachUn bunker à Gold Beach © Fernbach Antal

Utah Beach

Seule plage du débarquement située dans la Manche, Utah Beach est une plage sauvage où l’on peut encore voir certains vestiges du débarquement : bunkers et hérissons tchèques (des obstacles antichars en acier). Vous pourrez y visiter le Musée du Débarquement de Utah Beach, un superbe musée qui détaille les 10 étapes clés du déroulement du débarquement, de la préparation à l’assaut final. Vous pourrez également y voir un authentique Bombardier B-26. 

Utah Beach plages du débarquement en NormandieUtah Beach et un monument hommage du D Day © jefwod

Visiter les plages du débarquement est une partie essentielle du devoir de mémoire, mais d’autres lieux ont été déterminants, comme Sainte Mère-Église. Si vous prolongez votre séjour dans la région, n’hésitez pas à lire notre article sur les 13 plus beaux villages de Normandie ou sur les 27 choses à visiter et à faire absolument. Et si vous avez été sur les plages du débarquement, n’hésitez pas à nous faire part de votre expérience dans les commentaires !

Lire la Suite de l'Article