Pays classés en vert, orange ou rouge : ce que cela change pour les voyageurs

Il y a 2 semaines 53

Ce classement, en vigueur depuis le 9 juin, répartit les pays du monde en trois groupes selon la circulation du virus et la présence de variants. La Tunisie rejoint la liste rouge ce 13 juillet.

Bien que touchés de plein fouet par la flambée du variant Delta, l'Espagne et le Portugal restent en vert sur la carte du gouvernement français. Du moins pour l'instant. La rumeur évoquait la possibilité qu'Emmanuel Macron annonce leur passage en orange lors de son allocution de lundi soir. Une décision qui aurait donné des sueurs froides aux vacanciers, à l'avant-veille du pont du 14 juillet et en pleine période de départs en vacances d'été. Les deux pays vont en revanche faire l'objet d'une surveillance renforcée et les non-vaccinés y voyageant devront produire un test négatif de moins de 24 heures à leur retour en France (contre 72 heures pour le PCR et 48 heures pour l'antigénique jusqu'ici). La Tunisie, en revanche, rejoint ce 13 juillet la liste rouge. Impossible désormais d'y envisager un séjour touristique.

À VOIR AUSSI - Covid-19: la France place la Tunisie sur sa liste rouge

Mais que cela change-t-il vraiment, que son pays de destination soit vert, orange ou rouge sur le planisphère français ? En vigueur depuis le 9 juin, cette classification répartit les pays du monde selon le niveau de circulation du virus et la présence de variants, du vert, le niveau plus favorable, au rouge, le plus défavorable - la majeure partie des pays étant classé en «orange». À chaque couleur correspond un niveau de restrictions, qui se décline selon que l'on est vacciné ou non.

À ce jour, cette grille de lecture reste inchangée. Seule la liste des pays qui y figurent est susceptible d'évoluer en fonction de la situation sanitaire sur place. Très concrètement, quand un pays est classé en orange, seuls les vaccinés peuvent s'y rendre pour des motivations touristiques - les autres étant soumis à un motif impérieux.

À lire aussi :Covid-19 et voyage : variant Delta, pass sanitaire, vaccin, restrictions… Où peuvent aller les Français cet été ? Nos cartes actualisées

A priori, rien de bien compliqué, donc. Sauf que, et c'est là que le bât blesse, chaque État reste souverain et libre d'imposer des mesures supplémentaires aux voyageurs, comme des tests, des quarantaines, voire une pure et simple interdiction d'accès. Classé en «vert» par le gouvernement et l'Europe, le Japon n'accepte pas, par exemple, la venue des touristes étrangers, dont les Français. Idem pour l'Australie. Dernier exemple en date, celui de Malte, qui a annoncé fermer ses frontières à compter du 14 juillet, ce, bien que le pays soit classé «vert» et en dépit des décisions prises à l'échelle européenne dans le cadre de la mise en application du pass sanitaire... En résumé, comme l'explique le site du gouvernement :

Vers ou en provenance d'un pays vert

La situation sur place : pas de circulation active du virus, pas de variants préoccupants recensés.

Pays concernés au 1er juillet : États membres de l'Union européenne ainsi qu’Andorre, l'Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, Saint-Marin, la Suisse et le Vatican. S'y ajoutent les pays suivants : l'Albanie, l'Australie, l'Arabie saoudite, la Bosnie, le Canada, la Corée du Sud, les États-Unis, Hong Kong, Israël, le Japon, le Kosovo, le Liban, la Macédoine du Nord, le Monténégro, la Nouvelle-Zélande, la Serbie, Singapour, Taïwan et le Vanuatu.

Peut-on voyager vers ces pays ? Oui, que l'on soit vacciné ou pas. Mais toujours sous réserve que le pays en question autorise l'accès aux voyageurs français et en fonction des modalités qu'il aura définies (voir notre carte du monde pays par pays).

Vacciné ou non vacciné, les formalités vers et en provenance d'un pays vert :

Les règles vers ou en provenance d'un pays vert Site du gouvernement

Vers ou en provenance d'un pays orange

La situation sur place : circulation active du virus dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants.

Pays concernés au 1er juillet : tous les pays, hors pays verts et rouges.

Peut-on voyager vers ces pays ? Oui, mais uniquement si l'on est vacciné. Les non vaccinés doivent, eux, justifier d'un motif impérieux, familial ou professionnel. Le tourisme n'en fait pas partie.

Vacciné ou non vacciné, les formalités vers et en provenance d'un pays orange :

Les règles vers ou en provenance d'un pays orange Site du gouvernement

Vers ou en provenance d'un pays rouge

La situation sur place : circulation active du virus et présence de variants préoccupants.

Pays concernés au 13 juillet : Afghanistan, Afrique du Sud, Argentine, Bahreïn, Bangladesh, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Inde, Maldives, Namibie, Népal, Oman, Pakistan, Paraguay, République démocratique du Congo, Russie, Seychelles, Sri Lanka, Suriname, Tunisie, Uruguay et Zambie.

Peut-on y voyager ? Non. Vaccinés comme non vaccinés ne peuvent y voyager que pour un motif impérieux, en aucun cas pour des motivations touristiques.

Lire la Suite de l'Article