Vacciné mais en quarantaine ? Ce problème inattendu auquel se heurtent les voyageurs dans certains pays

Il y a 2 semaines 47

Être vacciné mais se retrouver en quarantaine quand même : c'est possible dans certains pays du Vieux Continent si l'on n'anticipe pas suffisamment.

Ce sont de petites subtilités qui peuvent prendre au dépourvu certains voyageurs vaccinés. À l'échelle européenne, une personne est considérée comme complètement vaccinée lorsqu'elle a reçu deux doses de Pfizer, Moderna ou AstraZeneca (ou une dose unique de Janssen) depuis au moins 14 jours. Mais aussi une seule dose pour les personnes ayant récemment contracté le Covid-19. Voilà pour le cas général. Dans les faits, chaque État est en fait libre d'appliquer sa propre réglementation. Ainsi, certains d'entre eux considèrent qu'un schéma vaccinal complet correspond obligatoirement à l'administration de deux doses et ne reconnaissent donc pas le schéma contamination + une dose unique.

Résultat : une personne considérée comme complètement vaccinée en France peut ne pas l'être dans certains pays d'Europe et du monde. Elle doit donc suivre les mêmes règles d'entrée que les non-vaccinés et, bien souvent, respecter une période de quarantaine... De quoi déchanter si l'on n'a pas anticipé ! Heureusement, dans des pays comme la Pologne ou la Roumanie, un test négatif ou un «certificat de rétablissement» (test positif datant de 14 à 180 jours) suffit à passer la frontière sans quarantaine. Mais ce n'est pas le cas de Malte ou du Royaume-Uni, par exemple, qui n'ont rouvert leurs frontières qu'aux seuls vaccinés (avec, vous l'aurez compris, deux doses)... Quelle soit votre destination, les conditions d'entrée étant évolutives, le mieux reste de consulter les «conseils aux voyageurs» en amont sur le site France Diplomatie. En attendant, on fait le point pays par pays.

À lire aussiCovid-19 : où peut-on voyager ? Europe, Canada, Maroc... Notre carte et les dernières infos

Malte

Malte est fermé aux touristes non vaccinés depuis le 9 juillet. STANISLAS FAUTRE / Le Figaro Magazine

Parmi les premiers pays d'Europe à avoir levé les restrictions aux touristes vaccinés, Malte n'accepte que les étrangers pleinement vaccinés. Le pays est fermé aux non-vaccinés depuis le 9 juillet. Les autorités considèrent qu'un schéma vaccinal complet suppose deux doses de vaccination. «Les personnes qui n'ont eu qu'une injection après un rétablissement Covid (sauf le vaccin Janssen) ne sont pas considérées comme pleinement vaccinées par les autorités maltaises. Elles seront donc mises en quarantaine dès leur arrivée», avertit l'ambassade de France à La Valette. Ces voyageurs doivent ainsi respecter une quarantaine de 14 jours révolus dans un hôtel choisi par les autorités maltaises, le tout à leurs frais (100 euros par nuit, soit 1400 euros au total).

Lire le dossierMalte : le guide de voyage du Figaro

Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, seuls les voyageurs ayant reçu deux doses sont exemptés de quarantaine à leur arrivée. Iakov Kalinin / stock.adobe.com

Depuis début août, les Français complètement vaccinés qui se rendent au Royaume-Uni sont exemptés de quarantaine, mais doivent réaliser un test de dépistage dans les deux jours suivant leur arrivée. Mais comme le souligne le site d'informations du gouvernement britannique, «vous pouvez ne pas être considéré comme entièrement vacciné pour entrer au Royaume-Uni même si vous êtes considéré comme entièrement vacciné dans votre pays d'origine». Et d'ajouter : «Ceux qui ont eu le Covid-19 et n'ont reçu qu'une seule dose d'un vaccin à deux doses doivent suivre les [mêmes] règles d'entrée que les non vaccinés», à savoir respecter une quarantaine de 10 jours. En effet, le pays ne reconnaît qu'un seul schéma vaccinal : la double injection avec Pfizer, Moderna ou AstraZeneca, ou l'injection unique avec Janssen.

À lire aussiEurostar augmente ses fréquences entre Paris et Londres

Irlande

Des conditions d'entrée différentes s'appliquent en République d'Irlande et en Irlande du Nord. OLIVIER ROQUES ROGERY / Le Figaro Magazine

«Contrairement à la France, une dose de vaccin pour les personnes qui ont déjà été malades du Covid ne suffit pas pour remplir les critères de vaccination complète selon les règles établies en République d' Irlande », souligne le site France Diplomatie. Dans ce cas, les voyageurs concernés peuvent entrer dans le pays à condition de disposer d'un résultat de test négatif de moins de 72 heures.

Pour l'Irlande du Nord, les conditions d'entrée sont identiques à celles du Royaume-Uni. Dans ce cas également, les personnes ayant reçu une seule injection après avoir guéri du Covid-19 ne sont pas considérées comme complètement vaccinées.

À lire aussiEurostar augmente ses fréquences entre Paris et Londres

Pologne

La Pologne (ici Cracovie) reste ouverte aux voyageurs non vaccinés disposant d'un test négatif de moins de 48 heures. TOMEYK_KRAKOW / stock.adobe.com

Le ministère français des Affaires étrangères met en garde : «La Pologne considère qu'un schéma vaccinal complet suppose deux doses de vaccination. Les voyageurs dont le certificat Covid numérique UE indique qu'ils ont été positifs depuis plus de 180 jours puis ont eu une seule dose de vaccination ne seront pas dispensés de quarantaine.» Pour éviter cette quarantaine, les voyageurs concernés doivent disposer d'un résultat négatif du test PCR ou antigénique de moins de 48 heures ou d'un certificat de rétablissement de moins de 180 jours.

À lire aussiCarnet de voyage en Pologne où Lódz fait son cinéma

Roumanie

«Les personnes ayant reçu une seule dose de vaccin Pfizer, Moderna ou AstraZeneca parce qu'elles avaient précédemment été infectées par le COVID-19, bien que reconnues comme pleinement vaccinées en France, ne le sont pas en Roumanie. Leur attestation de vaccination risque donc de n'être pas reconnue», informe l'ambassade de France à Bucarest. L'accès au pays reste possible avec un test négatif de moins de 72 heures ou un certificat de rétablissement datant de plus de 14 jours et de moins de 180 jours.

À lire aussiVoyage à l'étranger : les délais à respecter une fois vacciné ou guéri du Covid-19

Ukraine

«Les autorités ukrainiennes ne considèrent comme complet qu'un schéma vaccinal comportant deux injections (sauf Janssen) et ne reconnaissent pas la validité d'une seule injection après une infection à la Covid-19», indique l'ambassade de France à Kiev. Pour entrer en Ukraine, il faut alors réaliser un test PCR ou antigénique dans les 72 heures précédant l'arrivée. À noter que le certificat de rétablissement ne permet pas d'entrer sur le territoire.

Lire la Suite de l'Article