Voyage en Italie et Covid-19 : certificat vert, vaccin, test PCR... Ce qu'il faut savoir pour y aller en septembre

Il y a 2 semaines 84

Alors que le pays tout entier était classé «zone blanche», l'Italie a pris la décision de durcir certaines mesures en Sicile. Région la moins vaccinée du pays, elle est la première à se retrouver dans cette situation depuis deux mois.

L'été 2021 avait commencé sous le signe de l'optimisme chez nos voisins italiens. En témoignent la fin de l'obligation du port du masque en extérieur et la fin de tous les couvre-feux le 28 juin. Et à ce jour, plus aucune région n'est considérée comme à risque dans la Botte... sauf la Sicile. Lundi 30 août, les habitants de l'île transalpine sont repassés en «zone jaune», un code couleur qui prévoit le retour de certaines restrictions sanitaires.

À lire aussiCovid-19 : où peut-on voyager en Europe ? Notre carte, pays par pays

Arrivée en Italie : quelles sont les conditions pour les touristes français ?

Tous les voyageurs âgés de plus de 6 ans doivent remplir doivent remplir un formulaire de localisation (Passenger Locator Form digitali - dPLF) qui doit être rempli sur le portail en ligne. Le formulaire papier (modèle téléchargeable en PDF) ne devra être utilisé qu'en cas de difficulté technique.

L'obligation de dépistage dépend du pays de provenance ou de résidence dans les 14 jours qui précèdent le voyage en Italie (et non de la nationalité du voyageur). Un questionnaire interactif très utile vous permettra de connaître les mesures applicables à votre propre situation (italien/anglais).

Les voyageurs entrant en Italie en provenance de France (liste dite "Elenco C" consultable en ligne) doivent :

Soit présenter le résultat négatif d'un test PCR ou antigénique de moins de 48h (les auto-tests ne sont pas acceptés) ; Soit présenter la preuve d'une vaccination complète avec un vaccin reconnu par l'Agence européenne du médicament (Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson). La preuve de vaccination n'est valable qu'à la condition qu'elle permette d'attester la réalisation d'un schéma vaccinal complet (14 jours après la dernière injection et maximum 270 jours). Le certificat doit être présenté dans l'une des 4 langues : italien, anglais, français ou espagnol ; Soit présenter un certificat de guérison (valable du 21e jour après le premier test positif et maximum 180 jours) ;

Le certificat Covid numérique de l'UE (mis en place le 1er juillet) intègre une preuve de vaccination, un résultat de test négatif ou une preuve de rétablissement de la Covid de moins de 6 mois. Plus d'informations sur ce certificat sur le site de la Commission Européenne.

Les certificats italiens (Certificazione verde) et français (Pass sanitaire via l'application TousAntiCovid) sont acceptés car répondent à des normes européennes communes. Les justificatifs peuvent également être présentés en version papier.

À lire aussiVoyage à l'étranger : les délais à respecter une fois vacciné ou guéri du Covid-19

Restrictions, bars, restaurants, hôtels, plages, couvre-feu... Quelles sont les mesures en vigueur en Italie ?

À partir du 6 août, il faudra disposer d'un passe sanitaire pour manger au restaurant, sauf si l'on s'installe en terrasse ou au comptoir (ici à Venise). Marco Bertorello / AFP

Depuis l'an dernier, un décret-loi classe les régions italiennes en quatre zones, selon le taux de circulation du virus : zone rouge pour un risque maximal, orange pour un risque élevé, jaune pour un risque modéré et blanche pour un risque réduit. Le placement d'une région dans l'une des quatre catégories est décidé par le ministre de la Santé, en tenant compte de nombreux indicateurs. Ainsi depuis le 28 juin, toutes les régions sont classées en zone blanche, sauf la Sicile, classée en zone jaune. Les voyageurs sont invités à vérifier leur statut avant tout déplacement sur la carte Gouvernement italien ainsi que sur les sites des régions.

Le port du masque à l'extérieur n'est plus obligatoire. Les bars et restaurants sont ouverts sans limitation horaire. Vous pourrez déguster un ristretto au comptoir, déjeuner en terrasse ou dîner à l'intérieur. En revanche, les boîtes de nuit restent fermées et les grands rassemblements restent interdits. Aucun couvre-feu n'est appliqué sur l'ensemble du territoire.

Attention toutefois : sur l'ensemble du territoire italien, certaines activités sont soumises à la présentation du Green pass italien ou du passe sanitaire français. Ces mesures sont obligatoires à partir de 12 ans et s'appliquent notamment aux restaurants (à l'intérieur), aux spectacles, aux manifestations sportives, aux musées et autres lieux culturels, aux piscines et spas, aux parcs d'attractions, aux casinos et aux congrès. Elles concernent également les transports publics interrégionaux (avion, train, ferries, autobus). La liste des activités et lieux où ces justificatifs seront demandés est disponible sur le site de l'ambassade de France en Italie.

LIRE LE DOSSIER > Italie : le guide de voyage du Figaro

Pouilles, Campanie et Sicile : des mesures sanitaires additionnelles

Avant d'aller dans les Pouilles, les touristes doivent remplir un formulaire et le conserver pendant toute la durée de leur séjour. Alessandro Calzolaro / stock.adobe.com

Les Pouilles font l'objet de mesures sanitaires supplémentaires. Avant d'y voyager, les touristes doivent remplir un formulaire spécifique et le conserver pendant toute la durée de leur séjour.

À lire aussiLes Pouilles confidentielles : cinq beaux villages peu fréquentés

En Campanie, le port du masque est obligatoire en extérieur, sauf dans les lieux isolés.

Sicile : jusqu'au 30 septembre 2021, les personnes (y compris celles disposant d'un passe sanitaire) qui arrivent en Sicile en provenance de France devront se soumettre au test rapide. Attention : être vacciné ou avoir effectué un test avant le départ ne dispense pas de cette obligation. S'il est positif, le passager sera placé en isolement, puis accompagné dans un hôtel ou un foyer Covid pour accomplir sa quarantaine. De plus, certaines communes imposent le port du masque en extérieur comme en intérieur, interdisent les rassemblements dans l'espace public et ont introduit l'obligation de tests pour les banquets et les cérémonies (plus d'informations sur le site de la région Sicile).

Lire le dossierSicile : le guide de voyage du Figaro

La situation sanitaire en Italie

Au 1er septembre, l'Italie a passé la barre des 129 290 morts. Premier pays à rendre obligatoire la vaccination des soignants, le gouvernement envisage de recourir à la vaccination obligatoire. Objectif : s'assurer que 80 % de la population âgée de plus de 12 ans soit vaccinée avant la fin septembre. Au début du mois, 61,1 % de la population italienne de plus de 12 ans était entièrement vaccinée, d'après Our World in Data.

À lire aussiVoyage en Europe : à partir de quel âge les enfants doivent passer un test PCR ou antigénique ?

EN VIDÉO - Covid-19 : en Irlande, la levée des restrictions programmée fin octobre

Lire la Suite de l'Article