La France, championne d'Europe des retards dans les aéroports cet été

Il y a 2 semaines 45

Par Pierre Georges

Publié il y a 6 heures, Mis à jour il y a 7 minutes

Rares en période normale, les retards de vols au départ causés par la vérification des documents ont augmenté pour représenter entre 10% et 20% de tous les retards en aéroport en raison de la pandémie de Covid-19. Ian LANGSDON / POOL / AFP

D'après les instances européennes, les retards de vols liés à «l'immigration, les douanes et la santé» ont été multipliés par 15 depuis deux ans, notamment en France où Paris-Charles de Gaulle fait partie des plus mauvais élèves en la matière.

Jusqu'à 20% des retards de vol sur le continent européen cet été ont été causés par le contrôle des documents sanitaires à l'embarquement. Voilà l'enseignement que donne Eurocontrol, organisme bruxellois qui récolte les données des compagnies aériennes opérant dans le ciel européen. Si la baisse du nombre de vols effectués en Europe cet été a naturellement provoqué moins de retards au global (grâce surtout au faible nombre de vols long-courriers par rapport à la période d'avant-crise) les retards dus à « l'immigration, les douanes et la santé » ont explosé. Alors que ces derniers étaient la cause de moins de 1% des avions en retard avant la crise Covid-19, ils ont représenté entre 10 et 20% des retards de vols sur l'été 2021, variant selon les pays et les aéroports de départ. Un chiffre 15 fois supérieur à l'été 2019. Au global, en juillet, Eurocontrol constate sur l'ensemble des vols européens un retard moyen de 11 minutes par vol au départ (contre 18 minutes en juillet 2019), et de 8 minutes à l'arrivée.

À lire aussiAvec le passe sanitaire, il va falloir arriver très en avance à l'aéroport !

« Pour vérifier les réglementations sanitaires en fonction du pays de destination, s'assurer que les passagers ont les bonnes combinaisons de tests et certificats de vaccination, la situation est encore bien difficile pour les compagnies aériennes et les aéroports européens. Même en prévenant les passagers d'arriver assez tôt, ce n'est souvent pas suffisant », commente Eurocontrol. « Et avec la reprise progressive des trafics aériens, les données des mois à venir risquent d'être aussi mauvaises que celles de l'été », précise le service de presse de l'organisme européen au Figaro.

Classement des meilleurs aéroports du monde en 2021, la France loin derrière

La France mauvais élève

D'autres données d'Eurocontrol sont sans appel : la France a été classée plus mauvais élève européen du retard d'avion sur l'été. Certains jours de juillet ou d'août, plus de la moitié des vols en retard sur le continent européen partaient d'un aéroport français.

Une tendance confirmée par le bilan estival d'une autre instance de l'aéronautique européen : l'ACI (Airports Council International). On y apprend que sur le mois de juillet 2021, l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle affiche un taux de ponctualité des vols au départ de seulement 50,1% (le moins bon score parmi les 18 premiers aéroports du continent) avec une durée de retard de 23,2 minutes en moyenne. Une performance liée, d'après l'ACI, au contrôle des documents liés au Covid-19 mais également aux grèves ayant frappé le groupe Aéroports de Paris (ADP) en début d'été.

EN VIDÉO - Barbara Pompili réagit à l'abandon du projet de Terminal 4 à Roissy

Lire la Suite de l'Article