Vacances d'été : annulation, pass sanitaire, pays où voyager... les réponses à vos questions

Il y a 3 semaines 59

PRATIQUE. Le variant Delta provoque un bond des cas de contamination, alors que les vacances d'été démarrent. La grande majorité des Français reste en France, où une extension du pass sanitaire est envisagée. La carte des pays classés vert, orange ou rouge pourrait évoluer et modifier les projets de voyage à l'étranger, y compris en Europe.

L'été s'annonçait pourtant relativement serein pour les Français en comparaison de l'an passé. L'épidémie de Covid-19 semblait maîtrisée dans l'Hexagone et en Europe, incitant la plupart des pays à alléger progressivement les mesures sanitaires. Le gouvernement avait levé tôt les hypothèques sur les vacances d'été, encouragé par une campagne de vaccination plutôt conforme aux prévisions. Il reste toujours conseillé de visiter la France, territoires d'Outre-mer compris. L'exécutif a tout de même fourni un mode d'emploi pour régenter les déplacements touristiques à l'étranger, avec un classement chromatique des pays en fonction de leur situation épidémique: vert (pays sûr sur le plan sanitaire) , orange (le virus circule activement avec ces variants) et rouge.

Lire le dossier :Où partir en France cet été 2021 ? Toutes nos inspirations

Et en même temps, un appel d'air venu du sud de l'Europe réveillait les velléités de départ au sein d'une population sevrée de voyages à l'étranger depuis 18 mois. Grèce, Espagne, Portugal, Italie, Croatie... allégeaient les restrictions à l'arrivée depuis la mi-juin. Les compagnies aériennes retrouvaient des plans de vol conformes à la période estivale, des Cyclades aux Açores, tandis que le pass sanitaire Européen, lancé le 1er juillet, promettait une relative fluidité des conditions de voyage.

Tel un Mistigri, le variant Delta, hautement contagieux, semble rebattre les cartes. Les inquiétudes enflent à mesure que les courbes de contamination remontent en flèche en Espagne, au Portugal ou aux Pays-Bas, sans que cela se matérialise -encore ?- dans les hôpitaux. De quoi ébrécher une confiance indispensable au moment de saisir son code bancaire pour réserver ses vacances.

POSEZ-NOUS VOS QUESTIONS

La rédaction du Figaro Voyage se mobilise avec les experts les plus qualifiés pour répondre à vos questions : vous pouvez les adresser à redactionvoyage@lefigaro.fr

Faut-il annuler ses vacances en Espagne et au Portugal ?

Vous êtes nombreux à nous questionner sur ce point, suite aux déclarations du Secrétaire d'État aux Affaires européennes, Clément Beaune, vendredi dernier. Pour le moment la réponse est clairement non. Comme l'explique cette avocate spécialiste du sujet, il faut attendre que les conditions soient réunies : vol annulé (même si la plupart des compagnies se montrent encore très souples sur les reports / annulation) ; interdiction de voyager depuis la France... En comptant également sur le fait que, sur place, les restrictions sanitaires soient suffisamment «lourdes» pour modifier radicalement la physionomie de vos vacances. Et si le vaccin devient un motif pour entrer dans le pays ? Là encore il n'y a pas de jurisprudence. Mais à partir du moment où la vaccination est accessible à tous les Français, il y a peu de chances que cela soit considéré comme un cas de force majeure...

À lire aussi :Variant Delta : «Il n'est pas encore nécessaire d'annuler ses vacances en Espagne»

Avant l'intervention d'Emmanuel Macron, les deux pays de la péninsule ibérique, comme l'ensemble des états européens, restent classés «vert» par la France. Et donc ouvert aux touristes, vaccinés ou non. La flambée des cas pourrait conduire à une révision de leur statut. S'ils passent en orange, seuls les touristes vaccinés pourraient y voyager, accompagnés de leurs enfants. S'ils passaient en rouge (ce qui les placerait au niveau de l'Inde ou du Brésil...), alors tout déplacement touristique deviendrait impossible.

La carte des pays verts, oranges et rouges au 1er juillet (sur la base de la situation sanitaire sur place) :

Toute l'Europe est actuellement classée en vert. Gouvernement

Mais attention ! Ce n'est pas parce qu'un pays figure en vert sur cette carte du gouvernement français que vous pouvez y voyager. Chaque État reste libre de fixer ses propres restrictions et la réciprocité est loin d'être la règle. Les États-Unis ou le Japon, par exemple, n'autorisent pas la venue des voyageurs Français. Leurs ressortissants, en revanche, peuvent visiter notre pays.

À lire aussi :Décryptage : peut-on vraiment voyager hors d'Europe vers un pays vert ou orange ?

Dans quels pays puis-je voyager à ce jour ?

Nous répertorions dans cette carte l'ensemble des pays d'Europe, ainsi que les quelques destinations étrangères, qui accueillent à ce jour les touristes français. Les conditions diffèrent. Et au-delà du Vieux continent, seuls les Français vaccinés peuvent envisager un séjour.

À lire aussi :Covid-19 et voyage : variant Delta, pass sanitaire, vaccin, restrictions… Où peuvent aller les Français cet été ? Nos cartes actualisées

Face à la menace épidémique, les compagnies aériennes vont-elles annuler des vols ?

À ce jour, les compagnies aériennes ne modifient pas leurs plans de vol. Elles semblent néanmoins instruites par les incalculables rebonds des derniers mois, et proposent en général des conditions d'annulation ou de report des billets très souples.

À lire aussi :Espagne, Portugal : le variant Delta ne coupe pas les ailes des compagnies aériennes

Comment fonctionne le pass sanitaire européen ?

Depuis le 1er juillet, le « certificat Covid numérique de l'UE», document attestant qu'une personne a été vaccinée contre le Covid-19; ou est testée négative; ou s'est rétablie de la Covid-19, peut-être présenté aux formats papier et numérique, directement dans l'application TousAntiCovid. Les deux versions, papier et numérique, disposent d'un « QR Code ».

Le pass est valable dans les 27 pays de l'Union européenne ainsi qu'en Suisse, Islande, Norvège, Monaco ou Andorre. Il est disponible dans les langues nationales (et en anglais). Pour tout voyage sur le vieux continent, il est désormais recommandé de l'utiliser. Au-delà, il n'y a pas encore d'harmonisation.

À lire aussi :Pass sanitaire européen : toutes les réponses à vos questions

Vaut-il mieux être vacciné pour voyager ?

En théorie, l'UE avait noué un consensus pour qu'il n'y ait pas de «discrimination» entre voyageurs vaccinés ou non au sein de l'espace communautaire. Dans la pratique, cette règle est déjà battue en brèche : Malte a décidé ce week-end de réserver l'accès à son territoire aux seuls touristes vaccinés, et complètement vaccinés : une seule dose après avoir été contaminé par le Covid n'équivaut pas à un schéma complet selon La Valette. Un exemple qui pourrait être imité...

Moins radicaux, d'autres pays comme l'Islande acceptent les touristes en provenance de pays dits «sûrs» mais imposent un isolement aux non-vaccinés, le temps d'un nouveau test. Dans les faits, mieux vaut donc être vacciné pour voyager en Europe cet été. D'autant qu'à votre retour de voyage, vous devez produire un test négatif de moins de 72 heures si vous n'avez pas vos doses de sérum.

À lire aussi :Pourquoi vous avez intérêt à être vacciné pour voyager cet été

Lire la Suite de l'Article